Conserver ou retrouver la jeunesse et surtout la vitalité de son corps et de son esprit ! Le secret ancestral des populations sibériennes dévoilé par le docteur Alexandre Salmanov et la capillothérapie !

Utiliser ses facultés mentales et physiques jusqu’au bout ? Un désir partagé par nombre d’entre nous! Avancer en âge devient alors un plaisir savouré à tout moment en pleine conscience. Les dirigeants russes actuels le connaissent très bien.

Comment cela est-il possible ? Comment en profiter, nous aussi ?

 

 LES BAINS SALMANOV

Au coeur de la Sibérie septentrionale, au bord du fleuve Amour, des générations d’hommes et de femmes prennent des bains hyperthermiques à plus de 40° dans lesquels ils versent de la térébenthine issue d’un mélèze de la région, le mélèze de Dahurie, capable de résister à des températures extrêmes. Ces bains ont des effets étonnants à travers tout le corps, notamment sur la circulation sanguine.

Au début du XXème siècle, un médecin russe, Alexandre Salmanov, (1875-1964), s’est intéressé de très près à ces bains. Médecin personnel de Lénine, ancien directeur de toutes les villes thermales d’URSS,  il étudia les effets des bains de térébenthine et obtint des résultats remarquables sur le rétablissement des fonctions essentielles de ses patients.

Diplômé de l’université de Moscou, professeur de médecine en Allemagne et membre extraordinaire de l’Académie Royale de médecine d’Italie, il devint le père de la Capillothérapie en installant sa propre clinique à Paris dans les années 30.

Alexandre Salmanov vaisseaux capillairesAlexandre Salmanov a mené des recherches dans cette clinique pendant presque quarante ans. Ses travaux ont conduit à la guérison de très nombreuses maladies réputées inguérissables à l’époque et à des rajeunissements spectaculaires. Il a expliqué, dans un style accessible à tous, les conclusions pratiques de ses travaux dans trois livres et notamment dans « Secrets et Sagesse du Corps », salué par la presse spécialisée européenne de l’époque comme une « révolution médicale ».

Son troisième livre, « Les Mille Chemins de la Guérison » est un trésor de données techniques où Alexandre Salmanov livre son expérience de la vie, de la maladie, du vieillissement et des moyens d’y remédier. C’est un véritable testament de ce clinicien philosophe pour qui tous les aspects de l’Homme devaient être pris en compte pour sa guérison et dont les réflexions sont parfois encore d’une actualité surprenante.

Découvrez « Secrets et Sagesse du Corps » et « Les Mille Chemins de la Guérison » dans notre librairie !

De quoi s’agit-il ?

 

LES VAISSEAUX CAPILLAIRES

Qu’a amené Alexandre Salmanov avec les bains ? Pourquoi la Capillothérapie est-elle si importante ?

Quand on parle de système circulatoire, tout le monde pense aux artères et aux veines. Mais quand on parle de capillaires, beaucoup pensent plus aux cheveux qu’au réseau de toutes petites veines qui parcourent l’ensemble de notre corps. Nous en avons pourtant 100 000 kms et les vaisseaux capillaires représentent 80% de notre circulation ! C’est dire leur importance !

vaisseau capillaireCes minuscules vaisseaux sont placés entre le réseau d’artères qui amène le sang du coeur jusqu’aux cellules et celui des veines qui ramènent le sang des cellules vers le coeur. Les capillaires sanguins sont en contact direct avec les cellules et leur distribuent l’oxygène et les nutriments. Ensuite les capillaires sanguins et lymphatiques reprennent les toxines pour les diriger vers les veines. Ils sont donc les seuls à assurer directement l’alimentation et le nettoyage des cellules.

Généralement, la médecine ignore cette partie de notre circulation et pourtant la négligence de ces réseaux entraîne automatiquement le vieillissement de l’organisme. Les personnes de 70 ans n’ont généralement plus que 30% de leur réseau capillaire en état de marche ! C’est dire l’asphyxie de leurs fonctions corporelles.

Au fur et à mesure de l’âge, les capillaires se ferment et s’abîment. Si on les réouvre, la circulation du sang redémarre et les cellules sont de nouveau nourries et oxygénées ce qui permet à l’organisme de fonctionner correctement, particulièrement dans les zones très irriguées par des vaisseaux capillaires comme le cerveau, les yeux, la peau, les mains, les poumons, les organes internes, la circulation périphérique.

Cela nous permet de retrouver une meilleure mémoire, une plus grande concentration ou aider à récupérer ses facultés en cas d’AVC. Les capillaires sont essentiels dans le fonctionnement des yeux, en cas de DMLA, glaucome ou cataracte. Lutter contre les rides et regagner l’élasticité de la peau font partie des « avantages » de l’ouverture des capillaires, tout comme la récupération des alvéoles pulmonaires, la diminution de la maladie de Raynaud ou un meilleur fonctionnement du foie, des reins, des intestins et même du coeur qui a son propre réseau capillaire.

Comme le souligne Alexandre Salmanov, dans Secrets et Sagesse du Corps (chapitre La Vieillesse), « la clé de la soit-disant sclérose cellulaire de la vieillesse, comme d’ailleurs la clé de toutes les dégénérescences cellulaires en pathologie générale, est donc le manque d’irrigation capillaire. En rétablissant, même partiellement, le courant des capillaires, on rétablit les irrigations tissulaires ; les cellules demi-mortes reprennent leur métabolisme normal …. les cellules libres de déchets deviennent maintenant capables de recevoir un apport de substances nutritives …. la vie cellulaire renaît. Donc il est essentiel de réveiller, par la capillothérapie, la réaction cellulaire.

Actuellement comment pouvons-nous, en France, restaurer notre système capillaire ?

 

 LES MOYENS D’ACTION ACTUELS POUR UN BON FONCTIONNEMENT DES VAISSEAUX CAPILLAIRES

 

1) LA DIHYDROQUERCETINE OU TAXIFOLIN

Il y a quelques années, Nicolas revient en France avec un produit russe acheté dans une pharmacie en Pologne, son pays d’origine. Il vient de le découvrir grâce à un ami thérapeute et semble enthousiasmé par ses effets.

Il le présente à toute l’équipe et nous l’essayons à notre tour. Ce sont de petits comprimés jaune pâle contenant un seul produit actif : de la dihydroquercétine (ou Taxifolin) tiré d’un mélèze de Sibérie, le même arbre que celui de la térébenthine des bains Salmanov.

Nous avons tous apprécié les avantages de ces comprimés, les avons partagés avec nos familles et amis et continuons toujours à en faire des cures périodiques avec bonheur !

La dihydroquercétine est un bioflavonoïde extrait des racines du mélèze de Sibérie qui agit sur la réparation des parois des vaisseaux capillaires, les réouvre permettant ainsi aux globules rouges de circuler dedans.

Pour ma part, lors de la première semaine, à ma grande surprise, j’ai ressenti de légères démangeaisons sur le cuir chevelu et autour des yeux, comme des fourmillements. La circulation sanguine se remettait en marche. A la fin du deuxième mois, je mettais beaucoup moins souvent mes lunettes, surtout en travaillant devant l’écran de l’ordinateur. Enfin, j’ai vu avec plaisir disparaitre les quelques rides que j’avais autour de la bouche.

D’autres ont eu des résultats plus importants, notamment pour leurs problèmes de vue, de poumons, l’activité de leur cerveau ou la circulation dans les jambes.

Il y a quelques années, j’ai mis mon boxer Sirius à un comprimé de Capillar par jour car avançant en âge et arrivant gaillardement à ses 10 ans d’existence, je trouvais qu’il était moins vif. Il avait de plus une tache qui commençait à apparaître dans l’oeil.

Au bout d’une semaine, il caracolait comme un jeune chien dans nos promenades quotidiennes en forêt et quelques temps après, la tache avait largement diminué, il voyait beaucoup mieux.

dihydroquercétine

Contenue dans les boites de Capillar, la dihydroquercétine agit par voie interne en allant directement réparer les capillaires endommagés, il est conseillé d’en faire des cures de 3 mois.

2) LES BAINS SALMANOV

Par un ami naturopathe, nous avons ensuite connu l’existence du professeur Alexandre Salmanov et de ses bains fabriqués à base de térébenthine du même arbre que les comprimés de Capillar. Nous sommes partis à leur recherche et les avons trouvés.

Voici ce qu’en dit Alexandre Salmanov dans son livre « Secrets et Sagesse du Corps » (chapitre  Capillaropathie et capillarothérapie ): Pour moi, il s’agit « de soigner, quelle que soit l’étiquette diagnostic, les fonctions troublées de l’organisme malade. Et la raison de ces troubles fonctionnels réside en grande partie dans les capillaires ».

« C’est pourquoi, depuis 30 ans, … je me suis efforcé d’agir sur les capillaires, pour les dilater lorsqu’ils sont spasmés, pour en faire disparaitre l’atonie paralytique, pour en améliorer la perméabilité, et ce, dans tous les domaines de la médecine, avec des résultats qui, je ne crains pas de l’affirmer, sont plus constants, plus régulièrement obtenus, plus durables que ceux de toutes les thérapeutiques spécifiques ».

« Le mode d’action que j’ai employé, c’est la chaleur et le froid sous forme essentiellement de bains locaux ou généraux …. Ce sont les bains hyperthermiques qui constituent la méthode la plus puissante et la plus efficace, qu’il s’agisse d’une septicémie ou d’une artérite, d’un diabète, d’un glaucome ou d’un rhumatisme chronique. Pour réduire la durée des bains … , j’ai pu mettre au point après des années de recherches la formule d’une solution que j’appelle « Skipidar » et que l’on ajoute au bain et …. qui, agissant sur les capillaires, mérite amplement de devenir l’arme principale de l’arsenal thérapeutique de la médecine future. »

C’est ainsi qu’Alexandre Salmanov a pu mettre au point un bain jaune et un bain blanc contenant tous les deux de la térébenthine extraite du mélèze de Sibérie et ensuite chacun des ingrédients différents. En pénétrant par la peau, ils vont progressivement agir sur tous les capillaires du corps et permettre aux globules rouges de circuler de nouveau.

Le bain jaune, de par sa composition, va avoir comme effet de dilater les vaisseaux capillaires et le bain blanc, à l’inverse, de les « refermer ». Le mélange de ces bains oblige alors le sang à circuler partout dans le corps, évitant les stases veineuses dans lesquelles les bactéries pourraient s’installer.

Depuis les russes ont retravaillé les formules des deux bains de manière à les utiliser à partir de 37°, sans enlever de leur efficacité. Cela permet ainsi aux personnes qui ne pourraient prendre des bains hyperthermiques à cause de la chaleur, de profiter des bienfaits de leur composition sur leurs vaisseaux capillaires.

Pour la dernière élève du professeur Salmanov, le Dr Adèle D. âgée de 95 ans, pleine de vigueur physique et intellectuelle, il est de toute manière préférable de prendre des bains une à deux fois par semaine, en mélangeant à 50/50 les deux bains et sans dépasser 39 à 40°. En l’absence de baignoire, il est aussi possible de ne prendre que des bains partiels, de pieds ou d’avant-bras.

3) LE BAUME CAPILLAR

Il existe enfin un autre produit rapporté de Russie contenant de la dihydroquercétine. Il agit moins en profondeur mais reste cependant très efficace : le baume Capillar.

baume salmanov capillarC’est une crème qui agit, en rentrant par la peau, sur les capillaires et qui contient également du camphre et de la menthe poivrée, des anti douleurs efficaces notamment en cas de migraines, d’oedèmes, de chocs, d’arthroses, de douleurs musculaires ou articulaires …

Facile à avoir sur soi ou dans son sac, elle trouve aussi facilement sa place dans ma cuisine ou ma salle de bains, que ce soit pour moi, mes enfants, mes petits enfants ou même mon chien.

 

 

EN CONCLUSION

Le rétablissement de notre réseau de vaisseaux capillaire est un élément de base de notre santé. Tout votre corps vous remerciera en gardant une énergie physique et intellectuelle qui vous permettra de profiter bien mieux de la Vie.

Alexandre Salmanov disait : « Il faut mourir jeune à 90 ans. »

Je vous invite à découvrir et profiter pleinement de ses enseignements dans ses deux livres : « Secrets et Sagesse du Corps » et « Les Mille Chemins de la Guérison » dans notre librairie.

Passez à l’action et restaurez votre réseau de vaisseaux capillaires avec des produits qui viennent directement de Russie !

D’autres articles sur les bains Salmanov : micheldogna.fr, passeportsanté.net (Raïssa Blankoff) et alternative-santé.fr

Béatrice

Catégories : Santé et bien-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *